Oeil pour Oeil: Justice Equitable?

Samedi, Fab D. et sa famille m’ont conduit dans un culte adventiste, le sabbat comme on dit là-bas. Là, niché entre le Salève et le Jura, se trouvait un jeune prédicateur, Gabriel de son prénom, qui nous a transporté au premier siècle de notre ère, quand le Christ sur la montagne délivrait son sermon.

Qu’avez vous lu, compris, compris de mat 5:38 ?

38 —Vous avez appris qu’il a été dit: «il pour il, dent pour dent [a] .»

39 Eh bien, moi je vous dis: Ne résistez pas à celui qui vous veut du mal; au contraire, si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui aussi l’autre.

40 Si quelqu’un veut te faire un procès pour avoir ta chemise, ne l’empêche pas de prendre aussi ton vêtement.

41 Et si quelqu’un te réquisitionne [b] pour porter un fardeau sur un kilomètre, porte-le sur deux kilomètres avec lui.

42 Donne à celui qui te demande, ne tourne pas le dos à celui qui veut t’emprunter.

Selon Gabriel, tout d’abord la maxime « oeil pour oeil » avait vocation non pas la vengeance aveugle, mais la juste réparation. De nos jours, l’on pourrait donc la rapprocher du concept de dommages et intérêts dont le montant est décidé par le juge.

De plus, lorsqu’un droitier vous gifle, de sa main droite donc, il vous gifle sur la joue gauche. Une gifle sur la joue droite est donc nécessairement une gifle du revers de la main droite. Et oui, il ne s’agit donc pas d’une gifle standard, mais d’une gifle d’humiliation, équivalente d’un crachat au visage ou d’un jet de chaussure dans certaines cultures. Tendre la joue gauche n’est donc pas un acte débile, sénile ou de soumission, mais bien un acte fort de courage et de force, qui conduit votre agresseur à reconnaître votre dignité.

Et que dire de la tunique et du manteau? Là encore il s’agit d’une situation judiciaire réglementée : le juge pouvait autoriser la saisie d’un manteau pour la journée, afin de permettre au débiteur de dormir couvert. La tunique, équivalent d’une chemise ou d’un maillot de corps, serait donc une demande injustifiée. Et en face d’une telle demande, le maître invite donc à faire acte de dignité et de générosité , en donnant volontairement à l’autre plus qu’il ne nous demande.Et c’est pareil lorsqu’un soldat romain, qui le droit légal de réquisitionner un passant sur une distance de 1000 pas, vous réquisitionne vous. Là encore, l’on est invité à faire acte de générosité.

Ce don de soi, ce don d’amour, qui transforme la haine et la violence, est au fond ce qui fait la différence. Et c’est bien là le message du Christ, ce qui fit la différence en son temps, ce qui fait encore la différence aujourd’hui. Merci Gabriel, et les D.
Alors, aime ton prochain comme toi même.

Tags: , , ,

2 Responses to “Oeil pour Oeil: Justice Equitable?”

  1. MB dit :

    Et sois généreux. Amen.
    Donnes-nous, Seigneur Jésus, bonté d’âme et générosité de coeur, qui « naturalisent » la générosité spontanée en actes.

    Merci pour le partage, cher bloggeur. Dieu te bénisse.

  2. Fab. D dit :

    Amen ! À ce que je vois, ce message t’a bien parlé… Je dois dire que j’ai été touché par la profondeur de ces quelques versets.

    Loué soit Dieu pour le discernement qu’il donne à ses enfants !

Leave a Reply