Et de 11!

Hé ben!!! Voici déjà le 11ème jour de l’an 2011 qui tire à sa fin.

Et ce début d’année est assez étrange pour moi. Aujourd’hui, j’ai réussi à mettre des mots sur cette sensation: j’ai la sensation d’être en mode « pilote automatique ».
Je fais ce que je crois devoir faire ou ce que je me suis engagée à faire. Je me lève quand le réveil sonne, je vais au bureau ou à l’église, j’honore les invitations que j’ai acceptées, je lis les livres que j’ai empruntés, je recherche les opportunités de prix dans les courses à faire et je les saisis, je remplis ma part de missions pour la gestion de la famille et de la maison. Même manger, je mange pour l’énergie, parce qu’il le faut. Sans appétit. Mais je choisis quand même ce que je crois que mes papilles vont accepter et apprécier très positivement à l’instant.
J’ai mes muscles qui s’endolorissent et s’affaiblissent de jour en jour, et chaque jour au fil des heures, mais sans que cela ne devienne une torture. La sensation reste juste à la limite de la zone où je peux dire « j’ai mal ci ou là ».

Et le plus notable, c’est que dès que les enfants sont couchés, quelle que soit l’heure, on dirait que mes batteries lâchent d’un coup, que je suis au bout du rouleau. Conséquence : moi qui jusque là était une couche très tard, depuis 2011, je suis au lit autour de 21h. Ce n’est pas pour me déplaire, mais je ne peux m’empêcher de penser que c’est un changement radical assez surprenant.

Est-ce l’effet de la nouvelle année, ou la profondeur de l’hiver, ou la reprise du boulot et le fait que je sois devant 2écrans d’ordinateur 7 à 8h par jour, ou encore le contre coup de notre superbe semaine de congés entre noël et nouvel an?

Tags: , , , , , ,

2 Responses to “Et de 11!”

  1. Martin MBAMBA dit :

    Il t’a manqué juste ce tout petit effort, pour atteindre l’exploit d’être allée au lit juste à 11h du soir, ce onzième jour de l’an 2011.

    • MB dit :

      ;-) Amusant. Merci, père. C’est vrai que je n’y ai même pas pensé. Et même si j’y avais pensé, je ne sais pas si j’aurai eu la force de faire ce choix puis de l’assumer.

      Cela dit, hier, nous étions le 13 et quand je suis sorti du bureau pour ma pause de midi, j’ai lu sur mon téléphone 13h13. J’en ai souri.
      Et quand j’y pense, depuis le début de l’année, je m’attarde un peu plus sur des combinaisons de chiffres « remarquables », même si ça ne sert à rien d’autre qu’à le remarquer. Suis-je en train d’attrapper une maladie numérique?

Leave a Reply