Archive for février, 2011

Qu’auriez vous fait à ma place?

mardi, février 22nd, 2011

Il est 18h10. Après une dure (style!) journée de boulot, je m’en rentre chez moi. Vu qu’il y a eu pas mal de soleil aujourd’hui, je décide de changer mon itinéraire et de marcher quelques 10 minutes pour rejoindre l’arrêt de bus sur le boulevard de la liberté. Histoire de bien faire les choses, je décide de brancher mon casque bluetooth et d’écouter ChérieFm, tout en avançant. 10m. Un regard aux travaux de la grand place. 20m. Je manipule mon téléphone pour me débrouiller avec mes connexions bluetooth. 100m. Je n’en ai toujours pas fini avec mon téléphone, je continue d’avancer tout en levant les yeux tous les 3 pas pour ne cogner personne. 150m: BAAaaaMmmmm! (suite…)

28 un 28, et cuistot pendant une semaine!

mercredi, février 16th, 2011

Le 28 Janvier dernier m’a apporté un 28 (et accessoirement des verres en forme de botte). Au delà de toutes les questionnements qui sont en suspens, j’ai décidé de tenter une expérience. C’était une sorte de « De l’autre côté du lit ». « La mission, si vous l’acceptez, c’est, Pendant 7 jours, faire à manger pour 4 personnes, et plutôt des trucs bons, jours de semaine comme jours de week end ». (suite…)

Après le Dualtouch, si je passais mon x10 sous Froyo?

mercredi, février 9th, 2011

Mardi 8 février, les enfants ont fini de dîner. Il est temps de télécharger le tout puissant Flashtool. Plus tôt dans l’après-midi, j’avais décidé de tester les version non officielle d’Android pour x10 aka Freex10 de chez xda. (suite…)

La lune? Quelle lune?

lundi, février 7th, 2011

Oscar Wilde aurait écrit « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterit dans les étoiles. »
C’est le genre d’énoncé sentencieux avec lequel tout esprit simple ne peut qu’être d’accord, au moins par souci d’économies de réflexion.
Comme c’est mon cas, je dis « ok, admettons! ». Et lorsqu’il faut joindre l’acte à la parole, je me dis « et c’est quoi ou qui la lune, pour moi? »
Parmi toutes les réponses qui fusent lors du brainstorming, une seule ne laisse aucune place à la contestation dans mon esprit. Et cette lune, si je la prends comme objectif, les étoiles peuvent bien me regarder passer, puisque l’objectif sera sûrement atteint. Car Il dit « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » et il dit aussi « Je me laisserai trouver par celui qui me cherche« .
Une seule difficulté se présente alors à mes yeux, et elle est de taille. C’est que mon objectif, je ne puis le verrouiller une fois pour toutes. Je ne puis calculer, connaître et figer d’avance la trajectoire que je suivrai jusqu’au but. En d’autres termes « viser la lune, ma lune », ce n’est pas une décision que je prends une fois ni même deux, mais un choix que je dois veiller à faire chaque jour de ma vie; que dis je, chaque jour? Plutôt chaque instant de ma vie. Vie dont je ne connais la durée ni le terme.
Alors, je ne peux que crier « Oui, je crois! Jésus, viens au secours de ma foi! » et relire Hébreux 12, v1et 2.
Et toi, lecteur, lectrice, vises-tu une lune? Quelle est-elle?

Oooooh! Soleil, soleil!

vendredi, février 4th, 2011

Hier, j’ai pris une dose de soleil dans un gobelet. :-)
C’était une ampoule de vitamine D3 diluée dans un fond d’eau. Et apparemment, j’en avais besoin. J’y aurais encore droit le mois prochain et le mois suivant, puis une fois tous les 3mois jusqu’à nouvel avis.

Vous vous en souvenez certainement, il y a quelques semaines, j’étais assez affaiblie physiquement. L’analyse clinique était bonne. Mon médecin traitant m’a prescrit des analyses de sang, « la batterie complète classique de base », c’est ainsi que j’appelle cette liste qui est presque toujours la même 1 ou 2 fois par an. Mais au moment de me remettre l’ordonnance, il a eu comme un flash (ça, c’est moi qui interprète) et il a rajouté un mot finissant par -émie, et m’a dit que c’était pour vérifier la vitamine D.
Mes résultats au labo ont été retardés d’une journée parce qu’ils vérifiaient ce dernier point.
Et comme par hasard, lorsque j’ai enfin récupéré le document, tous mes taux étaient dans la fourchette « normale » sauf… oh surprise : Vitamine D (D2+D3) à 4,5ng/ml, alors que 20<N<60. Je ne m'y connais pas du tout en physio ou en médico, mais un peu d'arithmétique suffit pour voir que je suis assez en dessous du plancher.

A posteriori, rien d'alarmant puisque le docta n'a téléphoné que 15jrs plus tard pour annoncer qu'il me prescrivait une cure de Vitamine D.

Et ce n'est pas tout. Lorsque j'ai présenté mon ordonnance à la pharmacienne, elle m'a dit qu'elle n'avait jamais autant délivré de boîtes d'uvedose en période hivernale que cette année.

C'est ainsi que je prends conscience que le soleil préside au jour, que sa lumière nous éclaire, mais que ses rayons bienfaisants ne nous atteignent pas toujours, surtout si nous ne faisons pas l'effort de nous y exposer le temps nécessaire.