Archive for the ‘Christianity’ Category

Oeil pour Oeil: Justice Equitable?

lundi, novembre 28th, 2011

Samedi, Fab D. et sa famille m’ont conduit dans un culte adventiste, le sabbat comme on dit là-bas. Là, niché entre le Salève et le Jura, se trouvait un jeune prédicateur, Gabriel de son prénom, qui nous a transporté au premier siècle de notre ère, quand le Christ sur la montagne délivrait son sermon.

(suite…)

Frères Jacques

vendredi, août 19th, 2011

Mercredi 17/08/2011, 7h37, Abbaye de Scourmont, Forges-lez-Chimay

La comptine dit:

Frère Jacques, Frères Jacques

Dormez-vous? Dormez-vous?

Sonnez les matines! Sonnez les matines!

Ding, Deng, Dong! Ding, Deng Dong! (suite…)

La lune? Quelle lune?

lundi, février 7th, 2011

Oscar Wilde aurait écrit « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterit dans les étoiles. »
C’est le genre d’énoncé sentencieux avec lequel tout esprit simple ne peut qu’être d’accord, au moins par souci d’économies de réflexion.
Comme c’est mon cas, je dis « ok, admettons! ». Et lorsqu’il faut joindre l’acte à la parole, je me dis « et c’est quoi ou qui la lune, pour moi? »
Parmi toutes les réponses qui fusent lors du brainstorming, une seule ne laisse aucune place à la contestation dans mon esprit. Et cette lune, si je la prends comme objectif, les étoiles peuvent bien me regarder passer, puisque l’objectif sera sûrement atteint. Car Il dit « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » et il dit aussi « Je me laisserai trouver par celui qui me cherche« .
Une seule difficulté se présente alors à mes yeux, et elle est de taille. C’est que mon objectif, je ne puis le verrouiller une fois pour toutes. Je ne puis calculer, connaître et figer d’avance la trajectoire que je suivrai jusqu’au but. En d’autres termes « viser la lune, ma lune », ce n’est pas une décision que je prends une fois ni même deux, mais un choix que je dois veiller à faire chaque jour de ma vie; que dis je, chaque jour? Plutôt chaque instant de ma vie. Vie dont je ne connais la durée ni le terme.
Alors, je ne peux que crier « Oui, je crois! Jésus, viens au secours de ma foi! » et relire Hébreux 12, v1et 2.
Et toi, lecteur, lectrice, vises-tu une lune? Quelle est-elle?

Ah ouais?

mardi, juillet 27th, 2010

Il n’y a qu’une seule erreur innée : c’est celle qui consiste à croire que nous existons pour être heureux.

Le Monde comme Volonté et comme Représentation (MVR), A. Schopenhauer (1818)

Voici ce que j’ai constaté: le bonheur qui convient à l’homme est de manger, de boire et de jouir de ce qui est bon au milieu de son travail qui lui donne tant de peine sous le soleil, pendant les jours que Dieu lui donne à vivre; c’est là ce qui lui revient.

Ecclesiaste 5:17, La Bible du Semeur, …